Actualités

Le coq et le paralytique

Ce pourrait être le titre d’une fable, mais ce n’est hélas qu’un exemple de la valorisation hasardeuse du patrimoine de notre commune.

Il y a quelques semaines, les habitants de Saint-Ange-le-Vieil ont en effet pu voir sortir de terre, devant la chapelle, une place de stationnement réservée aux handicapés. Belle initiative, me direz-vous. En théorie. Parce qu’en pratique, notre chapelle constitue l’unique patrimoine architectural du village, et pour quelqu’un ayant à cœur de le préserver, il eut été de bien meilleur goût de faire réaliser cette place en pavés afin de lui conserver un abord harmonieux, plutôt qu’en ciment beige.

la chapelle et sa place de stationnement

Une place de stationnement flambant neuve

Le village dispose de plus déjà de deux aires de stationnement, chacune située à moins de 200 mètres de la chapelle, l’une d’elle étant déjà dotée d’une place réservée. Était-il vraiment nécessaire de faire installer celle-ci, pour accéder à une chapelle dont l’entrée est par ailleurs pourvue de deux marches (va-t-on bientôt voir cette entrée dotée d’une rampe en acier et définitivement défigurée ?), et qui n’est officiellement ouverte que deux jours par an, pour la messe de la Saint Michel, et, depuis quelques années, pour une manifestation estivale ?

On peut en douter. Mais le pire se trouve… juste au-dessus.

clocher et coq en danger

Notre coq en danger

Il suffit en effet de lever la tête pour remarquer l’air dangereusement penché du coq qui surmonte le clocher, qui menace ruine depuis plusieurs années. Sa réfection est à l’étude, nous dit-on depuis longtemps. Au contraire d’une fable, cette histoire n’a, de fait, aucune morale. Nos élus sont en effet bien plus prompts à dévaloriser qu’à restaurer, à préférer l’arbitraire au judicieux. Allez, je suis de mauvaise foi, il y a quand même une morale : l’enfer est cimenté de bonnes intentions. Imaginez qu’un beau jour le coq finisse par tomber, et ce sur la voiture d’un pauvre handicapé qui serait venu se garer-là par le plus grand des hasards… Pauvre village.

Étiquettes :

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

Pin It on Pinterest

Share This